TechTarget
Accès rapide :
Definition

AWS IoT (Amazon Web Services Internet of Things)

La plateforme d'Internet des objets d'Amazon Web Services, ou AWS IoT, collecte et analyse les données d'appareils et de capteurs connectés à Internet, puis les connecte aux applications Cloud d'AWS. Elle peut recueillir des données de milliards d'appareils et les connecter à des points d'accès ouverts aux autres services et outils AWS, permettant aux développeurs de les exploiter dans leurs applications.

Pour accéder à AWS IoT, l'utilisateur peut passer par la console de gestion d'AWS, un kit de développement logiciel (SDK, Software Development Kit) ou l'interface de ligne de commande d'AWS. Les applications accèdent au service au moyen des SDK d'AWS. Les API se répartissent entre le plan de contrôle, qui comprend la configuration de service ainsi que l'inscription et la connexion des appareils, et le plan des données, qui comprend l'ingestion de données.

Incluse dans le service IoT, une fonctionnalité de moteur de règles permet au client d'AWS d'ingérer, filtrer, traiter et acheminer en continu les données d'appareils connectés. La syntaxe des règles de manipulation et d'organisation des données ressemble à celle du langage SQL. Cette fonctionnalité permet aussi de configurer les interactions entre les données et d'autres services d'automatisation et de Big Data comme AWS Lambda, Amazon Kinesis, Amazon Machine Learning, Amazon DynamoDB et Amazon Elasticsearch Service. Chaque règle comprend une instruction SQL et une liste d'actions qui définit et exécute la règle selon un schéma JSON modifiable.

Grâce à la règle facultative Device Shadows, une application peut interroger les données transmises par les appareils et envoyer des commandes par le biais des API REST. Device Shadows propose une interface homogène pour tous les appareils, indépendamment des restrictions de connectivité, de bande passante, de capacité informatique ou de puissance.

La fonctionnalité facultative d'inscription des appareils permet de répertorier les appareils connectés au service et de les suivre, avec les métadonnées liées à chaque appareil telles que le numéro du modèle et les certificats afférents. Le développeur peut définir un Thing Type (type de chose) pour gérer des services semblables aux caractéristiques communes. Chaque chose associée à un type dispose de 50 attributs maximum, et trois attributs utilisables dans une requête. Le développeur peut aussi choisir un mode de communication directe entre les applications et le service IoT.

Par ailleurs, les SDK d'appareils AWS IoT open source permettent à un développeur d'optimiser la consommation de mémoire, d'énergie et de bande passante des appareils. Amazon propose des SDK d'appareils AWS IoT pour les langages de programmation C et Node.js.

AWS IoT prend en charge les protocoles de communication HTTP, MQTT et WebSockets entre les appareils connectés et les applications, grâce à sa passerelle Device Gateway qui assure une communication bidirectionnelle sécurisée à faible latence. La passerelle se redimensionne automatiquement. Cela évite aux entreprises de provisionner et gérer des serveurs pour un système de messagerie en mode publication/abonnement, qui permet la publication et la réception de messages entre clients.

Les appareils, applications et utilisateurs doivent respecter des règles d'authentification forte : certificats X.509, informations d'identification AWS Identity and Access Management ou authentification par un tiers via Amazon Cognito. AWS chiffre toutes les communications depuis et vers les appareils.

AWS IoT propose un service gratuit jusqu'à un seuil au-delà duquel le client est facturé en fonction du nombre de messages publiés.

Cette définition a été mise à jour en avril 2018

- ANNONCES GOOGLE

LeMagIT

Close