TechTarget
Accès rapide :
Definition

Free Software Foundation (FSF)

La Free Software Foundation (FSF) a été fondée en 1983 en même temps que son projet pilote, le projet GNU. Richard Stallman, professeur au MIT, avait travaillé en tant qu’étudiant à des projets dans lesquels les logiciels étaient librement échangés sans aucune restriction de copie ou de modification.

Il s’est alors demandé, interrogeant également son entourage, pourquoi il serait interdit aux utilisateurs de copier des logiciels pour des amis, en consultant et en recopiant le code source, puis en redistribuant les résultats.

Transformant cette idée en projet collectif, Stallman et des collègues ont créé la FSF et se sont donné pour mission de démontrer qu’un système d’exploitation pouvait être entièrement développé et partagé librement. Le résultat : le projet GNU, de type Unix, qui est devenu complet en août 1996 grâce à l’ajout d’un noyau (kernel).

Le terme Free dans le nom de la fondation ne signifie pas « gratuit », mais « libre ».
En effet, la Free Software Foundation facture bien un prix de distribution initial pour GNU. En revanche, quiconque acquérant le logiciel peut l’utiliser librement.

La Free Software Foundation est d’avis que les individus comme la société tout entière gagneraient (et d’ailleurs ont parfaitement le droit de le faire) à examiner le code source d’un programme pour comprendre son fonctionnement, apporter des modifications susceptibles de l’améliorer, ainsi que redistribuer voire vendre des versions améliorées, à condition que ces versions soient à leur tour libres de toute restriction à leur réutilisation.

Cette définition a été mise à jour en avril 2020

- ANNONCES GOOGLE

LeMagIT

Close