TechTarget
Accès rapide :
Definition

OpenStack

Cette définition fait partie de notre Guide Essentiel : Cloud hybride : l'avenir du Cloud se dessine

OpenStack est une initiative open source d'infrastructure en tant que service, ou IaaS (Infrastructure as a Service), destinée à créer et à administrer des groupes importants de serveurs privés virtuels au sein d'un datacenter.

Les objectifs de l'initiative OpenStack consistent à prendre en charge l'interopérabilité entre différents services Cloud, et à permettre aux entreprises d'élaborer des services en Cloud de type Amazon au sein de leurs propres datacenters.

OpenStack est disponible gratuitement sous licence Apache 2.0.

Dans les médias, l'initiative est souvent désignée comme le « Linux du Cloud » et est comparée à Eucalyptus et au projet Apache CloudStack ; deux autres initiatives open source pour le Cloud.

OpenStack dispose d'une architecture modulaire qui affiche actuellement onze composants : 

Nova - Fournit des machines virtuelles, ou VM (Virtual Machine), à la demande.

Swift - Fournit un système de stockage évolutif qui prend en charge le stockage objet.

Cinder - Fournit un stockage en mode bloc persistant aux VM invitées.

Glance - Fournit un catalogue et un référentiel destiné aux images de disques virtuels.

Keystone - Fournit une authentification et une autorisation pour tous les services OpenStack.

Horizon - Fournit une interface utilisateur (IU) Web modulaire pour les services OpenStack.

Neutron - Fournit une connectivité réseau « en tant que service » entre les dispositifs d'interface administrés par des services OpenStack.

Ceilometer - Fournit un point de contact unique pour les systèmes de facturation.

Heat - Fournit des services d'orchestration destinés à des applications en Cloud composite multiples.

Trove - Fournit la mise à disposition d'une base de données en tant que service - DBaaS, DataBase as a Service - pour les moteurs de bases de données relationnelles et non relationnelles.

Sahara - Fournit des services de traitement des données pour des ressources administrées par OpenStack.

La NASA (National Aeronautics and Space Administration) a collaboré au développement d'OpenStack avec Rackspace - un prestataire de services gérés d'hébergement et d'informatique en mode Cloud. Rackspace a fait don du code qui exécute son service de stockage et de livraison de contenus (fichiers en Cloud) et ses serveurs de production (serveurs en Cloud).

La NASA a contribué en apportant le code qui exécute Nebula, son service hautes performances d'informatique, de gestion réseau et de Cloud de stockage de données. Nebula permet aux chercheurs de travailler sur des ensembles de données scientifiques de grande envergure.

En septembre 2012, l'initiative OpenStack est officiellement devenue un organisme à but non lucratif indépendant. Supervisée par un conseil d'administration, la communauté OpenStack se compose de nombreux acteurs (par ailleurs concurrents), notamment IBM, Intel et VMware.

Cette définition a été mise à jour en juin 2015

- ANNONCES GOOGLE

LeMagIT

Close