TechTarget
Accès rapide :
Definition

Sauvegarde directe

La sauvegarde directe (ou « flat backup ») a recours à des snapshots pour protéger les données sans utiliser de logiciel de backup traditionnel.

Avec ce type de sauvegarde, les instantanés de stockage sont copiés à un autre emplacement. Ils sont conservés à leur emplacement d'origine et dans leur format natif, mais les réplications constituent des sauvegardes en cas de perte ou d'altération des originaux.

Cette méthode présente deux avantages de taille : faible coût et simplicité.

Contrairement à une sauvegarde traditionnelle, la sauvegarde directe n'exige aucun serveur de sauvegarde ou de média. Sa mise en œuvre peut donc s'avérer moins coûteuse pour les administrateurs. Ce mode de sauvegarde simplifie également l'environnement, réduit les frais de licence et améliore les objectifs de RPO et de RTO.

Il s'agit cependant de sauvegardes propriétaires, que tous les fournisseurs de solutions de stockage ne prennent pas en charge. Si un workload ne peut pas être protégé par un instantané de stockage, il ne pourra pas l'être par un flat backup.

La bande passante peut également poser problème si les snapshots sont répliqués sur un datacenter distant via une connexion WAN. Pour éviter les retards, le mécanisme de sauvegarde directe doit être capable de suivre le rythme de création des instantanés.

Le flat backup permet en outre de protéger un serveur d'application, à condition que le matériel de stockage prenne en charge des instantanés cohérents au niveau de l'application.

Cette définition a été mise à jour en août 2016

- ANNONCES GOOGLE

LeMagIT

Close