TechTarget
Accès rapide :
Definition

XML

Le langage XML (eXtensible Markup Language) sert à décrire des données. Ce standard souple permet de créer des formats d'information et de partager des données structurées par voie électronique tant sur le réseau Internet public que sur des réseaux d'entreprise.

Le code XML est une recommandation formalisée du World Wide Web Consortium (W3C), et ressemble beaucoup au langage HTML (HyperText Markup Language). Ces deux langages contiennent des symboles de balisage pour décrire le contenu de pages ou de fichiers. Le code HTML décrit le contenu d'une page Web (principalement le texte et les images) uniquement en termes de mode d'affichage et d'interaction.

Les données XML sont dites auto-descriptives ou auto-définies, ce qui signifie que la structure des données est incorporée aux données. Ainsi, lorsque les données arrivent, il n'est pas nécessaire de prédéfinir la structure pour les stocker, car elle est dynamiquement comprise dans le code XML. Le format XML peut être utilisé par une personne, un groupe de personnes ou des entreprises pour partager des informations de façon cohérente. Il s'agit en fait d'une forme dérivée, plus simple et plus facile à utiliser, du SGML (Standard Generalized Markup Language) qui constitue la norme en matière de création de la structure d'un document.

Le module de base d'un document XML est un élément, défini par des balises. Un élément comporte une balise de début et une balise de fin. Tous les éléments d'un document XML sont contenus dans un élément extrinsèque appelé élément racine. Le format XML gère aussi des éléments imbriqués, c'est-à-dire contenus dans d'autres éléments, ce qui lui permet de prendre en charge des structures hiérarchiques. Le nom d'un élément indique son contenu, et la structure décrit les relations entre éléments.

Un document XML est considéré comme « bien formé » (c'est-à-dire lisible et compréhensible par un programme d'analyse XML) si son format est conforme à la spécification XML, s'il est correctement balisé et si ses éléments sont correctement imbriqués. Le XML permet également de définir des attributs pour les éléments et de décrire les caractéristiques d'un élément dans la balise de début.

Les documents XML peuvent être très simples, par exemple :

<?xml version="1.0" standalone="yes"?>

<conversation>

<greeting>Hello, world!</greeting>

<response>Stop the planet, I want to get off!</response>

</conversation>

Les applications du langage XML sont infinies. Par exemple, les fabricants d'ordinateurs peuvent se mettre d'accord sur une formulation standard ou commune des caractéristiques de leurs produits (vitesse du processeur, taille de la mémoire, etc.), puis décrire le format des informations de produit à l'aide de code XML. Grâce à cette description normalisée, un utilisateur pourrait envoyer un agent intelligent (un programme) sur le site Web de chaque fabricant, collecter des données et établir ensuite une comparaison valable.

Les avantages du XML ont parfois été perçus comme révolutionnaires au moment de l'introduction du langage. Pourtant, le concept lui-même ne s'est pas révélé à la hauteur et n'a pas été la panacée attendue. En effet, le recours excessif au XML dans de très nombreux domaines technologiques lui a fait perdre de la valeur et a fini par générer une grande confusion. Le plus dommageable est sans doute le comportement de nombreux fournisseurs qui, comme il fallait s'y attendre, cherchent à remanier le XML en lui ajoutant des extensions propriétaires. Si certains visent à l'améliorer, d'autres ont simplement pour but de rendre les utilisateurs tributaires de leurs produits.

La force du XML réside dans sa simplicité : il peut rassembler de gros volumes de données dans un document XML, autant d'éléments significatifs qui permettent de structurer et d'organiser les informations.


Cette définition a été mise à jour en mai 2019

- ANNONCES GOOGLE

LeMagIT

Close