TechTarget
Accès rapide :
Definition

stockage de fichiers

stockage de fichiers

Le stockage de fichiers est l'activité qui consiste à stocker des données selon une structure hiérarchique. Les données sont enregistrées dans des fichiers et des dossiers. Elles sont accessibles à la fois par le système qui les stocke et par celui qui les récupère dans le même format. L'accès à ces données se fait par le biais du protocole NFS (Network File System) sur Unix ou Linux, ou du protocole SMB (Server Message Block) sur Microsoft Windows.

NFS, initialement développé par Sun Microsystems, permet à un client de stocker et d'afficher les fichiers sur un serveur, comme s'ils se trouvaient sur l'ordinateur client. Le système de fichiers peut être entièrement ou en partie monté sur un serveur, de manière à être accessible par des clients dotés de privilèges d'accès à des fichiers spécifiques. Selon le système SMB, des paquets de données sont envoyés par un client à un serveur, qui répond ensuite à la requête. La plupart des systèmes NAS (Network-Attached Storage, ou stockage rattaché au réseau) prennent en charge les protocoles NFS et SMB, ce dernier étant précédemment connu sous l'appellation CIFS (Common Internet File System).

Stockage en mode fichier ou bloc

Les systèmes utilisant le stockage en mode bloc écrivent et récupèrent les données sous forme de blocs, tandis que le stockage en mode fichier émet des requêtes de données par le biais d'interfaces de représentation des données au niveau de l'utilisateur. Cette méthode de communication client-serveur a lieu lorsque le client utilise un nom de fichier, un chemin d'accès (répertoire), une URL ou d'autres informations pour désigner les données. Dans le cas du stockage en mode bloc, le serveur reçoit la demande, recherche les emplacements où sont stockées les données et récupère ces dernières au moyen de fonctions au niveau du stockage. Plutôt que d'envoyer le fichier au client sous forme de blocs, le serveur envoie des octets. Les protocoles de niveau fichier ne peuvent pas interpréter les commandes de blocs, et les protocoles de type bloc sont incapables de transmettre les demandes d'accès aux fichiers et les réponses correspondantes.

Le stockage unifié, ou stockage multiprotocole, combine le stockage SAN (Storage Area Network) en mode bloc via Fibre Channel et iSCSI et le stockage NAS en mode fichier. La première utilisation de cette architecture de stockage, aujourd'hui très répandue, remonte à 2002.

Certains produits de stockage NAS et SAN d'entreprise proposent en outre des fonctions avancées de gestion des données, telles que la déduplication et le « Thin Provisioning » (mécanisme d'allocation granulaire de capacité), qui peuvent s'avérer très avantageuses avec des infrastructures virtuelles.

Essor des systèmes de stockage de fichiers

Depuis quelques années, le développement des datacenters, et plus particulièrement des technologies d'analytique du Big Data et de stockage en Cloud, a accéléré l'essor du stockage de fichiers informatiques. Cette tendance est également favorisée par le nombre d'applications utilisant un accès basé uniquement sur les fichiers plutôt qu'une base de données.

Les périphériques NAS sont généralement les mieux à même de gérer l'augmentation des données de fichier. Mais en trop grand nombre, ils peuvent toutefois entraîner une forme d'isolement, car les utilisateurs ne disposent pas d'un espace de noms global sur les différentes plateformes. Les administrateurs sont alors contraints d'exécuter plusieurs systèmes simultanément.

Pour résumer, si l'ajout de systèmes NAS est certainement la meilleure approche pour gérer l'explosion du stockage de données informatiques, il est recommandé de recourir à un système NAS scale-out, à un système NAS en clusters ou à la virtualisation de fichiers NAS pour les exécuter simultanément.

 

Cette définition a été mise à jour en avril 2018

- ANNONCES GOOGLE

LeMagIT

Close