TechTarget
Accès rapide :
Definition

stockage en Cloud

stockage en Cloud

Le stockage en Cloud est un modèle de service qui assure la maintenance des données, leur gestion, leur sauvegarde à distance et leur mise à disposition des utilisateurs par le biais d'un réseau (généralement Internet). Le plus souvent, les utilisateurs sont facturés mensuellement à la consommation pour le stockage en Cloud de leurs données. Malgré une forte chute des coûts de stockage par gigaoctet, certains fournisseurs de stockage en Cloud facturent des frais de fonctionnement qui peuvent rendre cette technologie plus coûteuse qu'il n'y paraît au départ. La sécurité du Cloud étant constamment un sujet de préoccupation majeur pour les utilisateurs, les fournisseurs ont tenté de les rassurer en intégrant dans leurs services des fonctions de sécurité telles que le chiffrement et l'authentification.

Il existe trois principaux modèles d'architecture de stockage en Cloud : public, privé et hybride.

Les services de stockage en Cloud public offrent un environnement de stockage multitenant se prêtant particulièrement aux données non structurées. Les données sont stockées dans des datacenters dispersés géographiquement et sont donc réparties sur plusieurs pays ou régions. Les utilisateurs sont généralement facturés à la consommation, selon un modèle semblable à celui de l'informatique à la demande. Ce secteur de marché est dominé par Amazon Simple Storage Service (ou S3), Amazon Glacier pour le stockage à long terme (ou stockage « à froid »), Google Cloud Storage, Google Cloud Storage Nearline pour le stockage à froid, et Microsoft Azure.

Les services de stockage en Cloud privé, ou sur site, fournissent un environnement dédié protégé par le pare-feu de l'entreprise. Les Clouds privés conviennent aux utilisateurs ayant besoin de services sur mesure et d'un contrôle accru sur leurs données.

Le Cloud hybride est un environnement mixte qui allie un Cloud privé et des services en Cloud public proposés par des tiers, avec une capacité d'orchestration entre les plateformes. Ce modèle confère à l'entreprise une flexibilité accrue et davantage de possibilités de déploiement de données. Elle peut par exemple stocker dans un Cloud sur site les données structurées et utilisées régulièrement, et transférer dans un Cloud public les données non structurées et à archiver. Depuis quelques années, de plus en plus d'utilisateurs adoptent ce modèle. Malgré ses avantages, le Cloud hybride présente cependant des enjeux techniques, commerciaux et de gestion. Ainsi, les workloads des Clouds privés sont amenés à accéder aux solutions de stockage en Cloud public et à interagir avec ces dernières, de sorte que la compatibilité et la connectivité réseau sont des facteurs essentiels. Un système de stockage en Cloud pour les entreprises doit en outre être évolutif afin de répondre aux besoins sur la durée. Enfin, il doit être accessible depuis n'importe quel équipement et indépendant des applications.

Le stockage en Cloud s'appuie sur une infrastructure virtualisée et multitenant dotée d'interfaces accessibles, d'une élasticité et d'une évolutivité quasi instantanées, et de ressources facturées à l'utilisation. Les données du Cloud sont stockées dans des pools logiques répartis soit dans plusieurs serveurs standard sur site, soit dans un datacenter géré par un fournisseur de Cloud tiers. Par le biais d'une API RESTful, un protocole de stockage objet stocke un fichier et ses métadonnées en tant qu'objet unique, auquel il attribue un numéro d'identification (ID). Lorsqu'un utilisateur souhaite récupérer un contenu, il saisit cet ID dans le système, qui assemble alors le contenu demandé avec les métadonnées et les données d'authentification et de sécurité correspondantes.

Ces dernières années, les fournisseurs de solutions de stockage objet ont intégré de nouvelles fonctions et fonctionnalités de système de fichiers à leurs logiciels et matériels de stockage objet, sans doute pour accélérer l'adoption de ce mode de stockage. Toutes les applications de sauvegarde font appel au protocole de stockage objet, ce qui a conduit de nombreux utilisateurs à opter pour la sauvegarde de leurs données en Cloud.

Cas d'utilisation courants du stockage en Cloud

Les cas d'utilisation les plus courants sont la sauvegarde en Cloud, la reprise après désastre et l'archivage des données peu utilisées. De plus en plus d'informaticiens utilisent également ce service pour DevOps dans le but de réduire les coûts d'investissement. Il leur suffit en effet de mettre en route les ressources de calcul et de stockage pendant la durée du projet, puis de les arrêter une fois ce dernier achevé.

Leaders du marché

Le secteur du stockage en Cloud est largement dominé par Amazon Web Services, Google et Microsoft Azure. Toutefois, certains fournisseurs historiques comme EMC, Hewlett Packard Enterprise, Hitachi Data Systems, IBM et NetApp sont également présents avec des produits pour grandes et petites entreprises proposant des portails en libre service pour le provisioning et la surveillance.

Voir aussi : storage as a service (SaaS), Cloud computing, sauvegarde en Cloud, stockage à la demande, fournisseur de services de stockage

 

Cette définition a été mise à jour en avril 2018

- ANNONCES GOOGLE

LeMagIT

Close